Historique de la collection
Les sculptures, les médailles
Les dessins, les archives
Les photographies
Centre de recherche en ligne
La collection conservée à Cesson-Sévigné

Les dessins

Un crayon à la main et inlassablement, Jean Boucher tente de percer le jeu de l'ombre et de la lumière sur la pierre. C'est toujours le sculpteur qui dessine en cherchant la bosse, la saillie, les détails.
Le corps humain est toujours à l'honneur dans ses carnets de dessin, comme chez la plupart des sculpteurs.
Il ne s'agit pas toujours de parfaire un visage, une main ou un pied, seuls comptent le mouvement, l'attitude, le geste.
En parcourant les vingt-sept carnets, on peut suivre l’évolution de son dessin, qui prend de l'assurance, de l'ampleur, de la lumière, et de la maturité.



Les archives

Son esprit de conservation est indéniable, si l’on en juge par les documents conservés. Du début à la fin de sa vie, il conserve beaucoup : les lettres reçues aux notes et commentaires sur les modèles griffonnés sur un coin de papier, des brouillons de comptes à la moindre coupure de presse. Il s’abonne à des agences de coupures de presse telles que Le Lynx ou l’Argus de la presse.
Des documents manuscrits et imprimés, l'ensemble des lettres envoyées à son épouse durant la Première Guerre mondiale, égrènent plus de 50 ans de la vie de l'artiste, suivis par neuf années d'acquisitions de la ville.




Réalisation Useweb.fr